Pourquoi il n’y a pas eu d’articles depuis longtemps, et pourquoi il n’y en aura plus

Pourquoi il n’y a pas eu d’articles depuis longtemps, et pourquoi il n’y en aura plus

30 août 2018 0 Par Mehdi

Bon­jour à tous,

Vous êtes déjà quelques uns à me suiv­re sur ce blog et je vous en remer­cie. Vous l’avez sans doute remar­qué, je n’ai pas écrit depuis longtemps. Je vais vous expli­quer pourquoi. Pour ceux qui ne me con­nais­sent pas per­son­nelle­ment, je m’appelle Meh­di, je suis pâtissier, et je voy­age autour du monde avec ma femme depuis un an.

J’ai décou­vert la com­mu­ni­ca­tion au ser­vice du développe­ment per­son­nel depuis quelques mois seule­ment, et ce blog était pour moi un peu un pari : par­ler de développe­ment per­son­nel d’un point de vue social et non pas cen­tré sur soi-même. Mais ce blog, c’était surtout un moyen de m’imposer un rythme pour en appren­dre plus encore sur ce sujet que je décou­vrais seule­ment. Et c’est pas­sion­nant ! Cepen­dant, je n’avais pas mesuré à quel point ceci pour­rait être chronophage et éner­gi­vore, entre décou­verte du domaine, assim­i­la­tion des infor­ma­tions, écri­t­ure, réécri­t­ure, etc. D’autant plus que je ne suis pas (encore) spé­cial­iste en développe­ment per­son­nel.

Déjà, durant notre voy­age, entre les tra­jets fati­gants, les journées par­fois chargées et les wifis sou­vent capricieux ou inex­is­tants, il était dif­fi­cile d’être très assidu. Notre voy­age autour du monde s’achève bien­tôt, et cette page qui se tourne laisse place à un grand nom­bre de nou­veaux pro­jets per­son­nels et défis pro­fes­sion­nels que ma femme et moi nous sommes fixés. Ces défis là nous tien­nent par­ti­c­ulière­ment à coeur et, pas­sion­nés que nous sommes, ils nous pren­nent déjà énor­mé­ment de temps. Entre plan­i­fi­ca­tion des étapes et cerveau encom­bré de milles idées qui se bous­cu­lent, j’ai envie d’être à 2000% sur ce qui me tient le plus à coeur : l’après voy­age !

Ce que j’ai aimé en démar­rant ce blog, au delà du plaisir d’écrire et de décou­vrir le monde du blog­ging, c’est son côté sociale, son ton généreux et engagé. Comme je vous le dis­ais, je ne suis pas (encore) spé­cial­iste en développe­ment per­son­nel. J’en apprends plus chaque jour et ça me pas­sionne. Mais ma plus grande qual­ité, ma plus grande force, je l’ai dans mes doigts, lorsque je pâtisse. Je ne peux pas encore vous dévoil­er tout de ce que sera ma nou­velle aven­ture, mais je peux vous dire qu’elle sera en par­tie en ligne et que je suis déter­miné à lui don­ner la dimen­sion sociale et engagée que j’ai voulue pour “Com­mu­niquez Vivez”. Vous ne vous retrou­verez cer­taine­ment pas tous dans ce qui naî­tra bien­tôt, mais je sais que c’est là que je serai le plus fort, le plus effi­cace, le plus pas­sion­né, le plus impliqué, et donc le plus à même de don­ner de mon énergie pour faire avancer les lignes et d’aider mon prochain.

Mer­ci à tous. Ce n’est peut être qu’un “à plus tard”, je n’en sais trop rien, mais je reste intime­ment per­suadé d’une chose : Com­mu­niquez, Vivez !

Partagez cet arti­cle
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    15
    Partages
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •